ToutMontpellier.fr
Vincent Garel, réélu à l’unanimité, Président du Comité Régional du Tourisme et des Loisirs d'Occitanie

Vincent Garel, réélu à l’unanimité, Président du Comité Régional du Tourisme et des Loisirs d’Occitanie

A l’issue de l’Assemblée Générale du CRTL qui s’est tenue mercredi 10 novembre au Palais des Congrès de La Grande Motte, en clôture des Convergences 2022, Vincent Garel, 46 ans, a été reconduit, à l’unanimité, pour un nouveau mandat de 3 ans, dans ses fonctions de Président du CRTL.

L’élu régional tarnais a ainsi déclaré “avoir hâte de poursuivre le travail collaboratif entamé depuis près de deux ans avec les partenaires institutionnels, les filières et les socioprofessionnels du tourisme de la région” se réjouissant de commencer “à en mesurer les retombées”.

Vincent Garel, par ailleurs Président de la Commission Mobilités et Infrastructures au Conseil Régional, a profité de l’occasion pour rappeler la feuille de route du CRTL. Agissant aux cotés de la Région qui définira les axes stratégiques dans son prochain Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs, le CRTL sera le partenaire des acteurs de l’économie touristique.

Vincent Garel, réélu à l’unanimité, Président du Comité Régional du Tourisme et des Loisirs d'Occitanie
Vincent Garel, réélu à l’unanimité, Président du Comité Régional du Tourisme et des Loisirs d’Occitanie

Dans cette perspective, Vincent Garel entend :

Développer la co-construction en matière de contrats de destination et du soutien aux filières prioritaires.
Placer l’innovation comme culture de travail, en inventant de nouveaux services et de nouveaux outils afin que le CRTL soit au cœur de cet écosystème d’innovation aux cotés de l’Open Lab de Nimes, des Universités, de la CCIR, de la Région…
Positionner le CRTL au service des entreprises.
Poser la transition écologique comme moteur d’action. L’Occitanie doit prendre toute sa part dans la baisse des externalités liées au tourisme en veillant à ce que notre approche de la mobilité soit exemplaire.
Instaurer la culture de l’évaluation afin d’analyser les performances du secteur touristique et celles du CRTL, en tant qu’acteur public.

L’action du CRTL doit désormais s’orienter vers “un développement économique raisonné profitant aussi bien au visiteur qu’au visité”, conclut Vincent Garel qui souhaite que le CRTL “s’engage sur des enjeux environnementaux et sociétaux pour porter les valeurs d’un tourisme plus respectueux des grands équilibres”.

Rédaction ToutMontpellier

Amoureux de Montpellier, les membres de la rédaction de ToutMontpellier.fr vous tiennent au courant de tout ce qui se passe dans la ville et les alentours.

Restaurant Montpellier Autour du Bassin

Publicité