La cellule sécheresse s’est réunie ce jeudi 22 avril 2014 pour faire le point sur l’état des ressources en eau à la sortie de l’hiver. Si au niveau national, la pluviométrie a été globalement abondante cet hiver, le département de l’Hérault fait exception. Pendant la période normale de recharge des ressources, de septembre à avril, les cumuls pluviométriques sont déficitaires de 50 à 60 % sur la totalité du département (excepté au nord ouest sur le bassin versant de l’Agout).

 

On observe :
– Des débits faibles dans les cours d’eau (niveaux classiquement observés fin juin)
– Des niveaux bas sur les eaux souterraines
– Un remplissage hétérogène des barrages du département, mais globalement plus faible que les années précédentes aux mêmes périodes
– Un développement précoce de la végétation et des cultures qui pourraient augmenter la pression sur la ressource

Aussi, l’ensemble du département de l’Hérault à l’exception du bassin versant de l’Agout est placé dès à présent en VIGILANCE sécheresse.

Il est donc demandé, à tous les usagers de l’eau (particuliers, professionnels agricoles et touristiques, collectivités, gestionnaires de réseaux d’eau potable ou brute…) d’adopter dès à présent un comportement citoyen en limitant leur consommation en eau.

Un nouveau point de la situation serait fait par la cellule sécheresse au cours du mois de mai.

Laisser un commentaire