20 février 2015 à 11h59 Montpellier : Welcome to Fukushima à l’Utopia par Mylene Colmon

Montpellier : Welcome to Fukushima à l’Utopia

À la veille de la journée d’information et de débat sur le Comurhex et le nucléaire à Narbonne, le cinéma Utopia en partenariat avec l’association Sortir du nucléaire 34 vous invite à découvrir le documentaire « Welcome to Fukushima » d’Alain de Halleux, ce soir à 20h. La séance sera suivie d’un débat avec Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire au CRIIRAD (Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité).

 

 Lenucléaire est le sujet de prédilection du réalisateur Alain deHalleux. Après RASnucléaire, rien à signaler en2009 et Tchernobyl4 ever en2010, il présente cette année Welcometo Fukushima.

Entreoctobre 2011 et Août 2012, la vie des habitants de Minamisoma, uneville au bord de la zone d’exclusion, à 20 km de Fukushima a étébouleversée. Pas assez contaminée pour être évacuée, elle estcependant trop proche de la centrale éventrée… Depuis deux ans, leshabitants vivent avec l’invisible et l’incertitude. Ils s’interrogentsur le futur de leurs enfants et celui de leur ville au passémillénaire…

Durantdeux ans, Alain de Halleux a suivi des habitants et des famillesde cette petite ville de Minamisoma. Ils affrontent au quotidien unennemi invisible, la radioactivité, qui compromet le futur de cetterégion et du pays. Avant le tremblement de terre et l’accidentnucléaire à Fukushima, la ville de Minamisoma comptait 70.000habitants. Juste après la catastrophe, ils n’étaient plus que10.000. Depuis certains sont revenus mais les doutes et les angoissespour l’avenir persistent.

Leréalisateur vous propose de suivre un an de la vie quotidienne dequelques familles japonaises à Minamisoma. Après les espoirs dedécontamination, les incertitudes scientifiques, les hésitationsdes autorités, ils ne savent plus à qui faire confiance, s’il fautrester ou partir. Chaque famille est seule face à ses propresdécisions. Le réalisateur raconte ‘cet après’ de l’accident. Maisles menaces pèsent toujours sur l’état de la centrale nucléaire.Un nouveau tremblement de terre, un nouveau tsunami, les valises etle bidon d’essence sont prêts pour fuir au plus vite..

Pour en savoir plus, site de l’Utopia 

Galerie Photos

A Propos de Mylene Colmon