02 avril à 14h58 Montpellier : La Comédie du Livre met l’Algérie à l’honneur par Cedric Nithard

Montpellier : La Comédie du Livre met l’Algérie à l’honneur

Les 7, 8 et 9 juin la Comédie du Livre accueille de nombreux auteurs algériens.

 

 Pendant trois jours les 7, 8 et 9 juin la Comédie du Livre permettra au public de rencontrer près de 200 écrivains venus d’Algérie – l’invitée d’honneur – du Maroc, de Tunisie, d’Espagne et de France.

La présentation de la Comédie du Livre en présence du consul d’Algérie Khaled Mouaki-Benani a montré, s’il en était encore besoin, les liens forts qui unissent la France et l’Algérie. « L’Histoire fait que nous sommes frères à travers la Méditerranée » a souligné Hélène Mandroux en évoquant à plusieurs reprises le jumelage avec Tlemcen. Jumelage qui fut comme l’a rappelé Monsieur le consul « le premier d’une ville du Languedoc-Roussillon avec une ville algérienne« .

La présence de l’Algérie comme invitée d’honneur « c’est un voeux exaucé » pour Khaled Mouaki-Benani. « La dimension et la présence de la langue française à travers ses écrivains méritent d’être présentées aux Montpelliérains et aux Français.« 


               « Eclatez-vous, rencontrez-vous, c’est la Comédie du Livre. » Helène Mandroux

Les amateurs de littérature seront comblés à la vue de la programmation riche en rencontres et discussions. On aura noté ce dialogue prévu en préambule le vendredi 4 juin entre les poètes Mohammed Bennis et Bernard Noel, la table ronde le samedi 8 juin sur le thème « Voix de femmes, les héritières de Taos Amrouche » avec Cécile Oumhani, Wassyla Tamzali, Rajae Benchemsi ou encore cette thématique proposée par Mathias Enard – bénéficiaire de la carte blanche laissée à un écrivain francophone – sur le vin et l’ivresse dans la littérature arabe.

Autre moment fort annoncé, la table ronde du vendredi 7 juin sur le thème « Mémoires d’Algérie, l’indépendance en quelques histoires » qui donnera la parole à des descendants de Pieds-Noirs et d’Harkis.

Deux nouveautés pour cette édition afin « d’initier une nouvelle démarche sur l’écrit et l’illustration » selon Philippe Saurel : un salon du livre d’artiste à la galerie Saint-Ravy et une place plus importante laissée à la BD et notamment au manga algérien à travers la présence de l’éditeur Z-Link.

A signaler également le superbe travail réalisé par l’artiste algérien Rachid Koraïchi dont on a pu apercevoir le visuel. L’affiche sera présentée très prochainement.

Tout le programme de la Comédie du Livre

Galerie Photos

A Propos de Cedric Nithard