30 juin 2017 à 15h47 Montpellier : « Dança duente » de Marcelo Evelin à hTh Grammont par Rédaction ToutMontpellier

Montpellier : « Dança duente » de Marcelo Evelin à hTh Grammont

 

« L’idéeest née d’une sorte de fascination pour l’univers de TatsumiHijikata, figure pionnièrede la danse butô. Depuis 2008, des images de lui et de saproposition esthétique influence mon travail. La pièce a étédéveloppée depuis avec deux questions cruciales qui sont dans letitre. La première est l’idée de « Danse ». Qu’est ce que ladanse aujourd’hui ? Que pouvons-nous faire avec la danse ? Commentpenser la danse comme activation d’un état corporel qui conduit àun état en commun ? La danse est un type de point de vue qui estdéterminant pour la politique et la conjoncture artistique du monde.()L’autrequestion est l’idée de maladie. « Malade » dans le titre vientdu dernier travail de Hijikata dans son livre appelé AilingDancer.Un livre que je n’ai jamais été en mesure de lire car il n’y apas de traduction, mais que je peux imaginer d’après ce quej’entends.»

MarceloEvelin

Unartiste brésilien inspiré par le Brésil et l’Europe

MarceloEvelin est nédans l’État du Piauí au nord-est du Brésil. Ce chorégraphe,chercheur et performer vit et travaille à Amsterdam et à Teresina(Brésil). En Europe depuis 1986, Marcelo Evelin utilise la dansecomme média et collabore avec des artistes qui se servent d’autreslangages pour des projets qui incluent le théâtre physique, lamusique, la vidéo, l’installation et le travail in situ. Créateurindépendant, il a fondé sa propre compagnie, Demolition Inc., etenseigne à l’École du Mime à Amsterdam où il accompagneégalement des étudiants dans leur processus créatif. Il organisedes ateliers et des projets collaboratifs dans différents paysd’Europe, aux États-Unis, en Afrique, au Japon, en Amérique duSud et au Brésil, où il est retourné s’installer partiellementen 2006. À Teresina, la capitale de l’État du Piauí, il a crééle Núcleo do Dirceu, un collectif d’artistes et une plateformeindépendante pour le développement et la recherche sur les arts duspectacle vivant contemporain, un projet qu’il a coordonnéjusqu’en 2013. Ses spectacles Matadouro(2010) et Derepente fica tudo preto de gente(2012) sont actuellement présentés dans des festivals et théâtresau Brésil et à l’étranger.

Dançaduente, une danse-symptôme

MarceloEvelin considère ici la danse comme une maladie ou, plusprécisément, comme un symptôme de ce moment où le corps altèresa perception de lui-même, se sent infecté par le monde, traversépar des forces qui le vident et le rebutent. L’artiste emprunte aucréateur du butô Hijikata Tatsumi quelques écrits, une imageriesurtout, des situations dansées dont émane peu à peu, lovée entrefascination et fiction, une somptueuse fantasmagorie. Le travail surles costumes et la lumière compose avec le geste et les corps desneuf interprètes, de tous horizons et de toutes générations, unevéritable stylistique picturale dans l’espace du vivant. Unelangue imaginaire s’élève de l’air qui se lézarde, unchuchotement se glisse dans les fissures pour nous livrer quelquesmots de la sœur siamoise de la vie : la mort. Sur une compositionsonore de Sho Takiguchi proche de la transe, ce sont différentslieux, plusieurs époques, le monde entier qui affleurent, ainsiqu’un univers invisible, celui des morts qui vivent en nous et nous(é)meuvent. Dans un rapport poreux, sensible et sensitif avec lepublic, la pièce prend l’allure d’une danse virale etcontagieuse, qui advient comme une prémonition de la mort, tout enréaffirmant prodigieusement la puissance de la vie.

Dançaduente (Danse malade) deMarcelo Evelin

hTh– Domaine de Grammont – Montpellier

MarceloEvelin/Demolition Incorporada

Conceptionet chorégraphie : Marcelo Evelin

Collaborationà la création et danse : Andrez Lean Ghizze, Bruno Moreno, CarolinaMendonça, Fabien Marcil, Hitomi Nagasu, Marcelo Evelin, MárcioNonato, Rosângela Sulidade, Sho Takiguchi

Dramaturgie: Carolina Mendonça

Collaborationartistisque : Loesvan der Pligt

Lumière: Thomas Walgrave

Son: Sho Takiguchi

Recherches: Christine Greiner

Représentations :Dimanche 2 juillet et lundi 3 juillet à 20 heures

Tarifs :5 à 22 euros

Réservation :0 800 600 740

www.montpellierdanse.com

Galerie Photos

A Propos de Rédaction ToutMontpellier

Amoureux de Montpellier, les membres de la rédaction de ToutMontpellier.fr vous tiennent au courant de tout ce qui se passe dans la ville et les alentours.