29 avril 2019 à 14h13 Montpellier : comment rémunérer une auxiliaire de vie ? par Rédaction ToutMontpellier

Montpellier : comment rémunérer une auxiliaire de vie ?

Nous sommes de plus en plus nombreux à faire appel à une aide à domicile. Que ce soit pour s’occuper de nos enfants ou accompagner nos ainés, les auxiliaires de vies sont incontournables dans notre société. Alors comment trouver la perle rare ? Et surtout comment fonctionne sa rémunération ? On vous dit tout !

Le service à la personne, un métier passionnant
Aide à domicile, garde d’enfants ponctuelle ou régulière, aide au ménage, hospitalisation à domicile : Le domaine de l’aide à la personne ne connaît pas la crise, au contraire. L’allongement de l’espérance de vie, mais aussi les nombreux nouveaux modèles familiaux poussent chaque année le public à faire appel à des aides à domiciles qui sont là pour effectuer toutes les tâches du quotidien. Que ce soit l’aide aux devoirs et aux repas pour les plus jeunes ou bien l’accompagnement quotidien des personnes âgées, voir leur suivi (en binôme avec du personnel médical qualifié) lors d’hospitalisation à domicile, les services à rendre sont nombreux.

Un(e) aide à domicile se doit d’être à l’écoute afin de déterminer rapidement les besoins de ses clients et appliquer les solutions adaptées de façon efficace. Il ou elle doit faire preuve de patience, puisque c’est à l’aide à domicile que revient le devoir de s’adapter aux besoins et aux requêtes d’un public souvent plus fragile. La chaleur humaine est aussi une qualité indispensable, puisqu’il s’agit de bâtir une relation de confiance et de bienveillance avec son client.
L’auxiliaire de vie doit en outre savoir faire preuve de discernement et d’initiative. Dans des situations d’accompagnement quotidien, il ou elle est souvent le dernier rempart entre un patient souvent fragilisé et les autres. Il faut savoir remarquer rapidement les changements, identifier les rythmes… En bref le métier d’accompagnement et d’aide aux personnes est un métier riche et passionnant. Pour trouver une aide à domicile qui conviendra parfaitement à vos besoins, des organismes tel que l’Apef vous guident et vous mettent en relation avec des professionnels de confiance.

Tarifs des aides ménagères à domicile
Il existe bien entendu de nombreux critères qui influencent la tarification. Une garde nocturne est plus rémunérée (l’aidant doit toucher au moins 1/6 de son salaire en supplément) qu’une aide au ménage en journée. On considère qu’une heure de service doit être rémunérée au minimum au SMIC horaire soit 10,03 euros bruts de l’heure.

De manière plus générale :
Dans la fonction publique le salaire brut mensuel à temps plein est compris entre 1530 euros et 2185 euros. Dans le secteur privé, les salaires brut mensuels vont de 1500 euros à 3350 euros avec un salaire moyen qui s’élève à 1700 euros brut par mois.

Les différentes prestations complémentaires entraînent par principe une augmentation du salaire.

Attention ! L’employeur peut déduire des payements “en nature” du salaire mensuel. Par exemple, si l’auxiliaire de vie est nourri et logé, une déduction de 4.70 euros nets par repas et de 71 euros net par mois pour le logement peuvent être prélevés du montant final. Pour tous les détails n’hésitez pas à consulter la page dédiée du site du service public.

Crédits d’impôts et Subventions
Le paiement des aides à domicile se fait souvent, notamment lorsque le professionnel est déclaré et si un accord préalable est trouvé, via les chèques emploi-service universel (CESU). Lorsque le client recrute lui-même un aidant, sans avoir fait de démarche auprès des différents organismes agrées en amont, c’est lui qui est en charge du paiement.
Plus tard, il sera éventuellement possible, d’obtenir des subventions.
Si la personne qui emploie et bénéficie de l’aide à domicile a plus de 70 ans elle a le droit à une exonération des diverses cotisations habituelles (sécurité sociale, allocations familiales, retraites, etc.)

D’un point de vu fiscal, l’avantage est de 50 % sur toutes les dépenses effectuées une fois que les aides ont été déduites, à hauteur de 12 000 euros par an et majoré à 1500 euros par membre à charge du foyer fiscal âgé de plus de 65 ans. En outre, lorsque le recours à une aide à domicile est constaté comme étant nécessaire par les organismes en charge (CAF, caisse de retraite), un remboursement partiel ou total de l’auxiliaire de vie peut être effectué.

Pour connaître les aides accordées, en plus de celles de la sécurité sociale, il faut contacter sa CAF (typiquement, lorsque l’aide à domicile doit intervenir dans un foyer avec enfants ou une femme enceinte) ou sa caisse de retraite (dans le cas des seniors qui ont besoin d’un suivi à domicile).

Quoi qu’il en soit faire appel à une aide à domicile peut représenter un vrai plus au quotidien, et ce sans que cela ne soit très coûteux !

Galerie Photos

A Propos de Rédaction ToutMontpellier

Amoureux de Montpellier, les membres de la rédaction de ToutMontpellier.fr vous tiennent au courant de tout ce qui se passe dans la ville et les alentours.