02 mars 2013 à 16h47 Montpellier 2040 : Au coeur de la deuxième promenade urbaine par Philippe Bourguet

Montpellier 2040 : Au coeur de la deuxième promenade urbaine

Samedi, les Montpelliérains étaient invités à se rendre dans le quartier de l’EAI pour découvrir et débattre sur les futurs projets urbains de Montpellier 2040.

 

 « On va faire de l’urbanisme avecnos pieds ! » C’est par cette phrase que débuta samedi la « Balade urbaine » devant  le parc Montcalm, remplaçant l’ancien site de l‘EAI. Cette marche s’inscrit dans le cadre du deuxième des cinq ateliers urbains mis en place par la ville pour débattre du projet Montpellier 2040.

Les participants ont sillonné dans l’ordre le parc Montcalm, l’avenue deToulouse, Mas Drevon, les anciennes infrastructures ferroviaires, Restanque, le marché gare et le Mas de Saporta en présence d’Hélène Mandroux. Les habitants de Montpellier étaientinvités à visiter, discuter et contribuer au débat. Une équipe dispersée dansla foule est venue recueillir les propos, idées, suggestion…

Paysagistes, urbanistes et architectessont venus tour à tour expliquer leurs projets. Gérard, habitant Mas Drevon depuis 1972, est intervenu pour raconter l’histoiredu quartier. Les citoyens pouvaient prendrele micro afin d’exprimer leurs idées : « Ca serait bien qu’ily ait un poumon vert à Restanque. Nous sommes à proximité de lavoie rapide et certains terrains ne sont pas aménagés » réclame une habitante du quartier. 

Les participants à la marche étaient nombreux. Parmi eux, Alain, 58 ans, habitant dans lesenvirons (entre Cévennes et Croix d’Argent) pour qui « c’est toujours intéressantde savoir comment la population vit sa ville. Nous sommes dans uneagglomération de 400 000 habitants, bientôt 500 000, nous allonsavoir besoin de nouvelles infrastructures ».

Adrien, 32 ans habitant dans le quartier Hôpitaux-Faculté a lu  « un article dans 20minutes sur le premier atelier urbain. J’ai trouvé l’idée de venir voiret de donner son point de vue intéressante. C’est une autre façon de découvrir laville ».

Enfin, selon Axel, 81 ans, architecte à laretraite et toujours « passionné » par son métier : « Prévoir dès maintenant2040, ce n’est pas évident. Il faut donc récolter l’avis des citoyens ».

Depuis le mois de décembre, la ville de Montpellier a lancé des ateliers urbains invitant les citoyens à donner leur avis et à proposer des idées autour du projet Montpellier 2040. Chaque atelier est consacré à une thématique et se déroule toujours de la même manière: « promenade » urbaine le samedi, échange d’idées du dimanche au mercredi à la Maison de la Démocratie et restitution des travaux le jeudi soir dans la même structure. La thématique de ce deuxième atelierurbain est consacré à l’économie dans la ville (marchés, commerces, emplois…).

Le prochain atelier sera consacré au thème « L’habitat,espace public : comment réduire la fracture socialedans la ville » à partir du 17 mars prochain.

Galerie Photos

A Propos de Philippe Bourguet