22 juin 2018 à 08h10 « Italienne scène et orchestre » de Jean-François Sivadier à l’affiche du Printemps des Comédiens par Rédaction ToutMontpellier

« Italienne scène et orchestre » de Jean-François Sivadier à l’affiche du Printemps des Comédiens

 

Dans Italienne scène et orchestre, Jean-François Sivadier nous propose de suivre les répétitions de La Traviata, l’un des opéras les plus populaires de Verdi, traduisant par là même, son désir de s’adresser à un large public à travers des formes jubilatoires qui ne cessent d’interroger ce que créer et représenter veulent dire. Le spectateur devient protagoniste du travail en cours, témoin-acteur des répétitions de cet opéra. Mis en jeu comme choriste sur la scène, puis comme musicien dans la fosse d’orchestre, il plonge au cœur du processus de création et assiste à l’éternelle petite guerre entre le plateau et la fosse, les mots et les notes, le metteur en scène et le chef d’orchestre.

Une re-création très attendue

Une italienne, dans le langage de l’opéra, est cette répétition où, pour la première fois, chanteurs et orchestre se confrontent. Une salle à l’italienne, ce sont les ors, les velours, les loges d’où l’on voit sans être vu. C’est dire si ce spectacle de Jean-François Sivadier est à sa place à l’Opéra Comédie. Spectacle précieux comme un pianissimo de soprano, spectacle rare : bien que souvent joué depuis sa création il y a vingt ans, il n’a été vu que par peu de spectateurs. Et pour cause : Sivadier place le public, d’abord sur la scène, à l’endroit où se tient le chœur, puis dans la fosse, là où s’installe l’orchestre. La salle, elle, reste vide. Et ce sont ainsi quelques dizaines de spectateurs qui suivent, in vivo en quelque sorte, une répétition de La Traviata. Passent tour à tour la diva, le chef d’orchestre, le metteur en scène, la pianiste, le ténor. Le spectateur-choriste, le spectateur-musicien observe : même l’expression « aux premières loges » perd ici de son sens puisqu’il est au cœur de l’action. Un regard amoureusement ironique sur l’opéra, un spectacle délicat comme une aria, une réflexion sur tout ce que peut être une création artistique : musique, maestro ! Dans le cadre du Festival Printemps des Comédiens, Jean-François Sivadier propose une re-création. C’est en 1996, qu’il écrit, met en scène et interprète Italienne avec Orchestre à la MC2 Grenoble puis à l’Opéra de Lyon, l’Opéra-Comique et au Théâtre du Châtelet.

Jean-François Sivadier, du théâtre à l’opéra

Artiste associé au Théâtre National de Bretagne dès 2000, il y porte à la scène de nouvelles versions de sa pièce Italienne avec Orchestre (2003) – renommée Italienne scène et orchestre, qui obtient le Grand Prix du Syndicat de la critique. Parmi les autres mises en scène réalisées pour le Théâtre National de Bretagne, Le Mariage de Figaro de Beaumarchais (2000), La Mort de Danton de Büchner (2005) – pour lequel il obtient un Molière -, La Dame de chez Maxim de Feydeau (2009), Le Misanthrope (2015) et Dom Juan de Molière (2016). Toutes ces productions bénéficient d’une tournée nationale et d’une série de représentations parisiennes. Habitué du Festival d’Avignon, Jean-François Sivadier y présente entre autres La Vie de Galilée de Brecht, Le Roi Lear de Shakespeare (2007) mais aussi Partage de Midi de Claudel (2008), en collaboration avec Gaël Baron, Nicolas Bouchaud, Charlotte Clamens et Valérie Dréville. Depuis 2004, il travaille régulièrement avec l’Opéra de Lille, où il met en scène Madame Butterfly (2004), Wozzeck (2007), Les Noces de Figaro (2008), Carmen (2010), Le couronnement de Poppée (2012) et Le Barbier de Séville (2013). Au Festival d’Aix-en-Provence, il met en scène en 2011 La Traviata (qui entre au répertoire du Staatsoper de Vienne) et en 2017 Don Giovanni qu’il reprendra en décembre 2018 à l’Opéra de Bologne. Le spectacle Italienne scène et orchestre sera repris à la MC93, dans le cadre du Festival Paris l’Eté, en juillet 2018.

Italienne scène et orchestre

Opéra Comédie, Montpellier

Texte et mise en scène : Jean-François Sivadier

Avec : Nicolas Bouchaud, Marie Cariès, Charlotte Clamens, Vincent Guédon, Jean-François Sivadier, Nadia Vonderheyden

Collaboration artistique : Véronique Timsit / Son : Jean-Louis Imbert / Lumière : Jean-Jacques Beaudouin / Régisseur général : Laurent Lecoq / Photo : Alain Dugas

Vendredi 22 juin, 20h Samedi 23 juin, 20h Dimanche 24 juin, 15h Mardi 26 juin, 20h Mercredi 27 juin, 20h Jeudi 28 juin, 20h Vendredi 29 juin, 20h

Durée : 3h30 dont entracte

Tarif plein 40 € Tarif réduit 34 € Jeune 10 € D.E. 15 € Hors abonnement

 

www.printempsdescomediens.com

Information, réservation billetterie : + 33 (0)4 67 63 66 66

 

 

Rencontre avec Jean-François Sivadier Mercredi 27 juin à 11h au Gazette-Café à Montpellier

Galerie Photos

A Propos de Rédaction ToutMontpellier

Amoureux de Montpellier, les membres de la rédaction de ToutMontpellier.fr vous tiennent au courant de tout ce qui se passe dans la ville et les alentours.