29 janvier 2015 à 11h45 Hommage à Marceau Esquieu et Yves Rouquette par Mylene Colmon

Hommage à Marceau Esquieu et Yves Rouquette

La librairie Sauramps rend hommage aux écrivains occitans Marceau Esquieu et Yves Rouquette, ce jeudi 29 janvier à partir de 19h, à à l’auditorium du Musée Fabre. Lectures, présentation de leurs œuvres, projection de films, témoignages de ceux qui les ont connus sont au programme de la soirée pour découvrir ou célébrer leur personne et leur œuvre.

 

MarceauEsquieu et YvesRouquette nousont quittés en ce mois de janvier.

MarceauEsquieu fut un écrivain, traducteur en occitan des grands classiquesgrecs et latins, mais aussi de Molière. Il publia au cours de sa vieune quarantaine de recueils de poèmes, de contes, de chansons, depièces de théâtre, de traductions en occitan d’œuvres diverses.Il fut cofondateur et président de l’Ecole Occitane d’Été, ,cofondateur du prix pan-occitan Paul-Froment, directeur du centrecultural occitan de Piquepoul (1974-1995) et membre-fondateur duBureau de l’Institut d’Estudis Occitans (I E O). Infatigable passeurde langue et de culture, il fut aussi professeur de lettresclassiques et d’occitan.

YvesRouquette, homme engagé, poète, romancier, auteur de théâtre,chroniqueur, est né à Sète mais il est resté tourné vers lesud-Aveyron, pays de ses origines. Au fil de ses écritset de ses actions, il s’est imposé comme un fervent défenseur de la langue occitane.Il fonda ainsi la revue Viure,lamaison de disques Ventadorn consacrée à la chanson occitane et leCentre international dedocumentation occitan, devenu aujourd’hui le Centre interrégionalde développement de l’occitan. Ancien professeur de français etamoureux de la langue occitane, il mit en place une des premières écoles bilingues Calendreta, où l’enseignementest dispensé en français et en occitan. Jusqu’à la fin, il adéfendu la langue et la culture occitane. En effet, il tenait encoreune chronique « Accents d’Oc » dans l’édition du dimanche deLa  Dépêchedu Midi.

Galerie Photos

A Propos de Mylene Colmon